Présentation de la course

Plan du parcours 2014

22h, le Beffroi lâche son dernier cri, comme s’il aimait à rappeler qu’il su renaître de ses cendres après avoir été détruit en 1383 et en 1944. La douleur n’est plus sienne, mais à la horde sauvage qui de son pied s’élance vers son destin, en empruntant dans son élan la rue du collège.

1

Après quelques centaines de mètres, place aux mystères des deux tours ; l’on raconte d’ailleurs dans les chaumières du Groenberg, que lors du solstice d’hiver l’on peut entendre dans la nuit glaciale les murmures des anciens locataires, les moines de l’abbaye Saint Winoc. Les deux tours resterons un point de repaire pour celles et ceux qui seraient tentés de se perdre.

2

Très vite direction les remparts, mais avant, attention à la route; deux rues sont à traverser. Enfin les voici ces remparts, non pas ceux de Vauban, mais ceux érigés sous la dynastie des Bourguignons au tout début du 15ème siècle.
Voici de belles lignes droites sur lesquelles les meilleurs pourront lâcher les chevaux, mais attention, vous n’êtes pas sur une belle piste goudronnée, vous êtes
sur du trail, vous êtes dans l’enfer de Bergues.

3

Une fois descendu l’escalier, sur votre gauche, après quelques mètres, baissez la tête et passez sous la voûte.

45

Vous entrez dans la zone des bas où enfin vous allez pouvoir côtoyer eaux noirâtres, bas fond des remparts, et bientôt des bois lugubres qui vous rappellerons à vos plus tragiques cauchemars.

6

D’ailleurs c’est maintenant qu’ils vous accueillent. Juste là après avoir passé cette petite porte, vous allez entrer dans un tunnel; au milieu de ce dernier, ne vous y attardez
pas, surtout si la grille sur votre gauche a été par malheur ouverte… Courrez, fuyez si vous ne voulez pas à jamais disparaître dans les méandres des sous terrains.

 7 8
Au débouché du tunnel, vous allez entrer dans le bastion Saint-Pierre, et très vite sur votre gauche, un « casse patte » vous tendra son flanc… peut être recouvert de charmantes
plantes urticantes pour les premiers ou peut-être de boue pour les prochains, si le temps pluvieux nous est favorable!!!

 10 9
ça monte, ça descends (forcément), vous voici à présent et pour un certain temps, à déambuler au sein des fortifications où les arbres ont parfois pris le dessus sur la pierre et où il vous faudra être très vigilant et surtout faire preuve de courage, de soutient et de patience.

11 12 13 14

Vous faufilant entre murailles et larges fossés, évitez d’aller goûter à cette eau qui peut vous paraître inoffensive. Il était d’ailleurs raconté par le passé, aux enfants épris d’aventure, que ces eaux seraient devenues maléfiques depuis le jour où une famille entière qui dans la précipitation auraient voulu traverser à gué, auraient été englouti par une vase pestilentielle
et sans fond!

15 16
Enfin une lueur d’espoir, après avoir tournoyé, piétiné, peut-être même chuté… , retour pour un cours instant à la civilisation ; des maisons, un chemin bien tracé mais très vite, bifurcation à droite et retour à une nouvelle et longue partie boisée.

 17 18 19 20

 Rappelé vous toujours que vous êtes en mode trail ; ici même si le tracé est balisé, on ouvre l’œil, vous n’êtes pas sur un cross ou autre marathon. Il faut en quelque sorte chercher
son chemin… quand ce dernier existe!!!

21 22 23 24

Après une longue partie bien roulante, qui vous fera galoper à proximité de la départementale 916A, vous serez amené ensuite à rejoindre la tour des Couleuvriniers ; mais avant léger faux plat, qui, si la météo est des notre, sera quelque peu humide…

 25 26
Entrez dans la tour, vous êtes au 7ième km, et un ravito vous y attend, du moins pour celle et ceux qui aurons réussi à venir jusque-là!!!

 27 28
Sortie de la tour, tout droit pour prendre un bel escalier qui vous fera grimper sur la tour des faux Monnayeurs et retour sur le haut des remparts.

29 30
Après quelque centaine de mètre, vous allez retrouver la tour carré et la tour Pointue et traverser les jardins du Groenberg. N’oubliez pas, les moines ne sont jamais bien loin!!!

31

Léger passage en zone urbaine et donc 100 à 200 mètres de bitume (pour ainsi dire les seuls), et ensuite retour sur le haut des remparts pour un bon moment de bonheur à pouvoir correctement allonger la foulée.

32 33
Vous allez dans un premier temps contourner l’ancien Bastion Royal et ensuite celui de saint Winoc. Au loin, se profil les lueurs de la ville et la fin de cette longue balade sur le haut des remparts… mais seulement pour quelques instants.

34

Une fois descendu ce petit escalier, direction vers une nouvelle portion de remparts en commençant par monter sur la tour d’Artillerie, puis pour redescendre en empruntant un petit tunnel qui vous fera entrer dans une autre partie emblématique du trail.

35 36
Quelques passages de fossés, et pour certains, peut être l’occasion de côtoyer de nouveau la vase… jusqu’aux genoux bien entendu.
La porte d’Hondschoote à votre gauche, passage sur l’écluse puis direction la porte aux Boules ; attention, avant celle-ci petit passage tortueux qui pourrait vite vous emmener goûter l’eau de la Colme, si la fatigue vous gagne!!!

 37 38
Après avoir longé sur quelques mètres le canal de Roy, vous allez traverser tout un ensemble de jardins familiaux, sur lesquels s’est peut être abattu ce soir, un épais brouillard…
La prudence est de mise, l’eau n’est jamais très loin et vous allez très très vite vous en rendre compte, puisque vous allez tout naturellement fleurter avec cette dernière.
Retour au bitume… seulement quelques mètres et ensuite jolie casse patte au doux nom de « Mont Tahiti » ; un régal… ensuite c’est retour sur une portion de remparts peu
fréquentée parce qu’assez hostile!!!  Alors ne vous y attardez pas… Pour les plus fatigués, vigilance vous êtes sur le haut des remparts et vous allez frôler par moment
le vide!

40 41
Retour vers la ville en passant par la porte d’Hondschoote et retour sur des remparts, cette fois-ci plus accueillants. Droit devant vous, la tour Guy de Dampierre ou autrement appelé

« Tour Rouge »… pourquoi? Votre imagination va bien vous aider à trouver une éventuelle réponse… sanguinolente par exemple!!
Arrivez sur le quai du port, vous en sortez en passant sous la porte du quai (1620-1790), et passez devant la porte de Dunkerque.
De nouveaux remparts s’offrent à vous et de nouvelles tours vont jalonner votre course. Courage l’arrivée du 13 km est proche et le temps du repos bientôt arrivé.

Une réflexion au sujet de « Présentation de la course »

Laisser un commentaire